info:bdd:basesgene

Sommaire Bdd

[Mise à jour le 1/4/2021]

  • Mots-clés : schéma, table ou relation, enregistrement ou tuple, champs ou attributs, instance, clé primaire, clé étrangère, sélection, jointure, SQL.

Introduction

Une base de données est un dispositif permettant de stocker un ensemble d'informations de manière structurée. L'agencement adopté pour organiser les informations s'appelle le schéma de la base. Ce shéma est constitué de tables constituant l'instance de la base de donnée.

Organisation

L'unité de base de cette structure s'appelle la table. Une table regroupe des ensembles d'informations qui sont composés de manière similaire. Une ligne de la table (entrée) s'appelle un enregistrement (record) ou t-uplet (tuple). Chaque entrée est caractérisée par plusieurs renseignements distincts (les colonnes), appelés attributs ou champs. La première ligne est le schéma de la table.

Par exemple, une table peut contenir trois champs : le prénom, le nom et le métier de plusieurs utilisateurs, on aura donc pour chaque utilisateur les mêmes informations. Il est possible de représenter une table par un tableau, où les champs seront symbolisés par les colonnes du tableau et pour lequel chaque ligne représentera un enregistrement.

{{ :web:392093_1.png?nolink |

La table ci-dessus contient quatre enregistrements et trois attributs.

Une manière simple d'identifier les enregistrements d'une table est de leur attribuer une clé dite primaire.

C'est-à-dire qu'on va choisir un attribut ou une combinaison d'attributs qui permettront de récupérer un enregistrement de manière unique. Dans la table présentée à la figure suivante, l'attribut Nom peut être une clé puisque toutes les entrées ont un Nom différent. Le problème est qu'il peut arriver que deux utilisateurs aient le même nom, c'est pourquoi on peut aussi envisager d'utiliser une clé composée du Nom et du Prénom. On peut également ajouter un champ nommé Id pour identifiant.

On choisit comme clé la combinaison Nom-Prénom

Il n'est pas rare qu'une base de données ait plusieurs tables.

Afin de lier des tables, il est possible d'insérer dans une table une clé qui appartient à une autre table, auquel cas on parle de clé étrangère pour la table qui accueille la clé, comme à la figure suivante.

Dans la première table, Métier est une clé étrangère, car elle est clé primaire de la seconde table.

Il est possible d'effectuer des opérations sur une base de données, comme créer des tables, supprimer des entrées, etc. L'opération qui consiste à lire des informations qui se trouvent dans une base de données s'appelle la sélection.

Pour effectuer des opérations sur plusieurs tables, on passe par une jointure, c'est-à-dire que l'on combine des attributs qui appartiennent à plusieurs tables pour les présenter conjointement.

Langage de requêtes

Afin d'effectuer toutes ces opérations, on passe par un langage de requête. Celui dont nous avons besoin s'appelle SQL.

Enfin, une base de données est destinée à recueillir des informations simples, c'est pourquoi on évite d'y insérer des données lourdes comme des fichiers ou des données brutes. Au lieu de mettre directement des images ou des vidéos, on préfèrera insérer un URI qui dirige vers ces fichiers.


Résumé

  • Une base de données est un outil qui stocke les données de manière organisée afin de les retrouver facilement par la suite.
  • On communique avec une BDD grâce au langage SQL. Ce langage est commun à tous les systèmes de gestion de base de données.
  • Une base de données contient plusieurs tables.
  • Chaque table est un tableau où les colonnes sont appelées « attributs » et les lignes « enregistrements ».

  • info/bdd/basesgene.txt
  • Dernière modification: 2021/08/11 11:49
  • de phil